Histoire de l'armagnac


L'Armagnac est la plus vieille eau de vie de France, connue depuis le Moyen-Age pour ses vertus thérapeutiques et commercialisée depuis le 16ème siècle. Cette eau de vie s'élabore lentement au cœur de la Gascogne.


C’est la rencontre de trois civilisations qui a donné naissance à l’armagnac : les romains amenèrent la vigne en armagnac, les arabes l’alambic, et les celtes le fût.


La notoriété des eaux de vie d’armagnac repose sur un savoir-faire ancestral dont les procédés de fabrication sont soigneusement transmis de génération en génération.


Le vignoble


L’armagnac s’élabore lentement au cœur de la Gascogne sur trois territoires :


> le Bas Armagnac à l’Ouest aux sols sableux. On y produit des eaux de vie délicates, rondes et fruitées.


> L’Armagnac Ténarèze au centre, avec des sols argilo-calcaires. Les eaux de vie y sont plus corsées.


> A l’Est et au Sud, le Haut Armagnac, plus confidentiel. Les sols sont à dominante calcaire. Aujourd’hui, l’armagnac est une Appellation Origine Contrôlée, élaborée principalement autour de 4 cépages : Ugni blanc, Baco, Colombard et Folle Blanche.


La distillation


L’armagnac est obtenu par la distillation des vins blancs récoltés sur l’aire d’appellation de septembre à octobre. Les raisins sont pressés et le jus est mis en fermentation. Elle se fait avec un alambic traditionnel armagnacais consacré en 1818 par un brevet du roi Louis XVIII.

Son fonctionnement en continu grâce à une petite colonne à plateaux et son chauffage au bois pour 25% de la production limitent les consommations d’énergies non renouvelables.


Le vieillissement


Dès sa sortie de l’alambic, l’armagnac est logé dans les fûts de chêne « les pièces ». Le vieillissement dans le chêne permet aux eaux de vie des s’affiner et de s’enrichir à la suite de réactions complexes entre le bois et l’alcool.

Pendant toute la durée du vieillissement, le degré d’alcool diminue par évaporation de l’alcool, c’est la fameuse « part des anges ». Au fil du temps, les substances boisées s’affinent, des arômes de vanille, de pruneau se développent, le caractère « rancio » apparaît.

Les armagnacs sont commercialisés soit en assemblage, ***, VSOP, XO… Soit en millésimes. Un millésime peut être commercialisé à partir de 10 ans de vieillissement.

Comment lire les étiquettes des armagnacs d’assemblage ?
> ***, VS : 1 an de vieillissement sous bois
> Réserve, VSOP : 4 ans de vieillissement sous bois
> VSOP, 4 ans de vieillissement sous bois
> Napoléon, XO : 6 ans de vieillissement sous bois
> Hors d’Age : 10 ans de vieillissement sous bois